Covid-19 : un centre de consultation pour le dépistage à la Seyne

C’est dans les locaux de l’ancienne école Mabily, 27 avenue Henri Pétin, qu’a été ouvert aujourd’hui, lundi 23 mars 2020, un centre de consultation de dépistage du coronavirus, en présence de l’animateur de la Communauté professionnelle territoriale de santé de La Seyne – Toulon, Wilfrid Guardigli, duprésident du Conseil régional de lordre des médecins, Pierre Jouan, et du Maire, Marc Vuillemot. Afin de faire face à un futur pic probable de l’épidémie, la Ville a, en plus des locaux, mis à disposition des professionnels de santé une grande partie du gel hydro alcoolique prévu pour le second tour des élections municipales, ainsi que des gants chirurgicaux et des masques.

Ouvert du lundi au vendredi de 14h à 18h (dans un premier temps), le centre de consultation de l’école Mabily concerne le secteur La Seyne-Saint Mandrier-Ollioules-Toulon Ouest-Le Revest. Il fonctionne avec 3 personnels soignants : deux infirmières et un médecin et ces premiers effectifs pourront sans problème évoluer selon l’afflux. En cas de manifestation de symptômes pouvant être ceux du Covid-19, vous devez appeler le 06 70 74 31 35.

Rassurer et soigner la population, mieux anticiper la suite de l’épidémie

Le docteur Wilfrid Guardigli, animateur de la Communauté professionnelle territoriale de santé de La Seyne – Toulon précise les modalités de consultation dans ce centre d’appoint : « l’examen du patient, l’auscultation physique, est toujours la meilleure méthode. Les patients rentrant dans les critères de test pourront être testés. Ici, le patient entre et sort par deux portes différents. Et selon son cas, pourra repartir avec une ordonnance et une conduite à tenir. Si le patient est positif au coronavirus, deux cas possibles : le confinement drastique à la maison ou la surveillance hospitalière, selon les cas. » Le docteur Guardigli souligne également l’utilité de telles initiatives dans la situation actuelle de crise sanitaire qui permet de se substituer à l’absence de son médecin traitant, ou d’en faire office pour près de 10% de la population dans notre métropole.

Pierre Jouan, président du Conseil régional de l’ordre des médecins, présent aussi à l’ouverture du centre de consultation de La Seyne, a salué l’initiative citoyenne louable de ses confrères soignant et de la Ville. Se voulant rassurant, il a rajouté que « pour l’instant le grand afflux de patients n’existe pas encore, nous sommes dans sa prévision. Aussi il ne faut pas décourager ces initiatives sanitaires et tout faire pour impérativement encadrer l’improvisation dans laquelle nous sommes : les gens doivent être en sécurité, il ne doivent pas se contaminer. Ici, les gens vont pouvoir attendre chacun dans une pièce, ils auront gants et masque pour éviter le contamination de la pièce. On va agir de manière sécurisante et c’est très bien. » Juste avant de conclure par un petit « coup de gueule » en rappelant que « face à un fléau dont 50% de la population pourrait être infectée sans symptômes, c’est anormal qu’on soit autant dans la débrouille et c’est encore plus anormal que dans notre pays, nous soyons dans cette situation. Beaucoup de bonnes volontés certes, mais quelle inertie ! Aujourd’hui seules La Dracénie et La Seyne-sur-Mer ont permis ces initiatives. »

Pour le maire, Marc Vuillemot, la solidarité doit continuer à s’exercer à plein pour mieux faire face à la situation inédite de crise que nous traversons. « L’idée est de pouvoir faire face à un éventuel pic de consultation encore à venir, et éviter que les services d’urgences hospitaliers soient assaillis. Avec la détermination de professionnels de santé et une convention entre la Ville à l’ARS, nous ouvrons les locaux de l’école, dès aujourd’hui. ». Et de se sentir ainsi plus rassuré tout en restant raisonnablement inquiet « à cause de la diversité de la population de l’Ouest toulonnais » le maire conclut qu’ « un service de proximité supplémentaire va être fort utile à l’échelle de notre territoire » et n’oubliait pas tous les agents communaux d’astreinte et la Fédération des secouristes sauveteurs qui interviennent dans les foyers de résidence senior.

Précisant d’une même voix qu’aujourd’hui un quinzaine de médecins volontaires étaient mobilisés, les deux responsables Pierre Jouan et Wilfrid Guardigli ont terminé en lançant un appel à la mobilisation volontaire des médecins et à la générosité de la population pour récolter des gants chirurgicaux et des masques FFP2, toujours trop rares.

Le Seynois.

Centre de consultation médicale coronavirus La Seyne

Ancienne école Amable Mabily

27 avenue Henri Petin

Du lundi au vendredi de 14h à 18h

06 70 74 31 35

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !