Coronavirus : la liste des médicaments contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens

La France a mis en garde samedi contre la prise d’anti-inflammatoires qui pourrait être un facteur aggravant dans le cadre du traitement du coronavirus, et a recommandé de prendre à la place du paracétamol en cas de fièvre.

«Des événements indésirables graves liés à l’utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ont été signalés chez des patients atteints de COVID19» a indiqué samedi 14 mars le directeur général de la santé Jérôme Salomon. «Le traitement d’une fièvre mal tolérée ou de douleurs dans le cadre du COVID19 ou de tout autre virose respiratoire repose sur le paracétamol» a-t-il rappelé, précisant: «évitez toute automédication.»

Attention, cette liste inclus des produits prescrits pour des pathologies chroniques, ils ne DOIVENT PAS être arrêtés sans avis médical :

– acéclofénac (Cartrex)

– acide méfénamique (Ponstyl)

– acide niflumique (Nifluril)

– acide tiaprofénique (Flanid, Surgam)

– alminoprofène (Minalfène)

– célécoxib (Celebrex)

– dexkétoprofène (Enantyum)

– diclofénac (Flector, Voltarène)

– étodolac (Lodine)

– étoricoxib (Arcoxia)

– fénoprofène (Nalgésic)

– flurbiprofène (Antadys, Cebutid)

– ibuprofène (Advil, Antarène, Brufen, Hémagène, Ibupradoll, Intralgis, Nurofen, Nureflex, Spedifen, Spifen, Upfen)

– indométacine (Indocid)

– kétoprofène (Profénid, Ketum, Toprec)

– méloxicam (Mobic)

– nabumétone (Nabucox)

– naproxène (Alevetabs, Antalnox, Apranax, Naprosyne)

– piroxicam (Brexin, Cycladol, Feldène, Zofora)

– sulindac (Arthrocine)- ténoxicam (Tilcotil)

Source: le Figaro. 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !