Commémoration de l’armistice à Six-Fours, un discours politisé à deux semaines des élections européennes

Le 8 mai 1945, à 15h00, les cloches de toutes les églises sonnent officiellement la fin de la Seconde guerre mondiale tandis que le général De Gaulle en fait l’annonce radiophonique. Ce 8 mai, la France commémore le 74 éme anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe qui fit plus de 36 millions de morts sur le continent. 

Un discours résolument tourné vers l’avenir :

Devant une centaine de personnes venues présenter leurs hommages face à l’Histoire et participer à la cérémonie commémorative, Jean-Sébastien Vialatte, maire de la ville de Six-Fours a pris la parole : « Mesdames et Messieurs, il y a quelques minutes en déposant la gerbe au pied du Monument aux Morts sur lequel sont gravés tant de noms des enfants de Six-Fours morts pour que vivent la patrie (…) » 

Il reprend : « Mais au fond, Mesdames et Messieurs, c’est à chacune et à chacun d’entre vous que je pensais. Oui, à chacun de nous qui portons cet idéal Républicain de Liberté, d’Egalité, de Fraternité, à travers nos choix démocratiques, puisons-nous ne jamais l’oublier ! » 

« Beaucoup d’entre nous ici présents sommes nés après la fin de la guerre dont nous commémorons aujourd’hui l’armistice. Nous avons grandi dans une Europe de coopération et de paix qui depuis plus de 60 ans, nous a épargné tout conflit majeur. mais rien n’est jamais définitivement acquis ! » 

« Être ici rassemblés, c’est nous élever avec force contre la dangereuse poussée électorale des populistes qui partout en Europe tentent de réveiller la bête immonde en faisant son lit sur la haine, le racisme, l’antisémitisme. »

Les élections européennes au coeur du discours :

« Être ici rassemblés, c’est nous élever contre ces alliances qui se dessinent autour de Mattéo Salvini en Italie, de Viktor Orban en Hongrie et d’autres dans notre pays même! Si nous ne les combattons pas avec force, ils plongeront demain la France et l’Europe toute entière dans le chaos du nationalisme. » 

« Mesdames et Messieurs, le 26 mai prochain auront lieu les élections européennes, notre présence ce matin, notre fidélité au Devoir de Mémoire, nous oblige à participer à ce scrutin mais à ne pas trahir par nos choix le sacrifice de nos aînés. » 

« Lorsque chacune et chacun d’entre nous sera dans l’isoloir puissiez-vous vous souvenir des noms inscrits sur la pierre froide de ce monument et faire le choix de l’espérance plutôt que celui du repli sur soi, le choix de la fraternité plutôt que celui de la peur, le choix de la République plutôt que celui du fascisme. » 

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !