Calendriers : attention arnaques aux faux éboueurs

De faux éboueurs vous sollicitent actuellement pour acheter leur calendrier. Sachez que le groupe pizzorno en charge de la collecte des ordures ménagères et du tri sélectif sur la commune, ne donne aucune autorisation à ses employés de vendre quelque calendrier que ce soit. Seuls les pompiers sont légalement autorisés à commercialiser leur calendrier au profit de leur amicale, et les postiers avec leur traditionnel almanach

Dring ! La bobinette sonne et en ce mois de novembre, c’est souvent pour un calendrier. Et ils sont nombreux à solliciter votre générosité. Mais attention, en ce moment, de faux éboueurs vous sollicitent, accompagnés d’un calendrier où le logo de la ville et celui de Pizzorno peuvent vous induire en erreur. Nous avons appelé le groupe Pizzorno qui confirme « qu’aucun de nos employés n’est autorisé à vendre des calendriers à La Seyne-sur-Mer ». Ce sont donc des arnaqueurs qui ont fait imprimer des calendriers à leur frais et à moindre coût, pour solliciter votre grande générosité.

Les seuls autorisés par leur hiérarchie à vendre le calendrier sont les sapeurs pompiers, dont la photo du calendrier 2020 est en photo ci-dessus. Les fonds récoltés ne vont pas dans leur poche, mais à l’Amicale des Sapeurs pompiers de la ville et seront utilisés pour les Pupilles de sapeurs (par exemple les enfants des trois pompiers de la ville décédés en 2003) ou d’autres projets caritatifs. Le calendrier des pompiers est toujours accompagné d’un ticket de tombola, comme indiqué sur la photo ci-dessus.

Quant au célèbre almanach des PTT, avec le traditionnel joli chaton en couverture, La Poste rappelle que c’est une « coutume tolérée depuis toujours par le groupe ». Les postiers financent eux-mêmes l’impression des calendriers et, les vendent sur leur temps libre. Le groupe La Poste n’est pas responsable de cette vente mais autorise tout de même ses employés à utiliser le logo du groupe.

Alors attention, ne dilapidez pas votre générosité chez des arnaqueurs. En cas de doute, n’hésitez pas à leur demander leur carte professionnelle. Cette simple phrase suffit à faire fuir les indélicats. Partagez au maximum cette information avec vos proches, et surtout avec les anciens, car ils sont les premiers visés et les plus vulnérables.

Sylvette Pierron. Le Seynois.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !