900 participants sur la ligne de départ pour le 50ème anniversaire du Cross de La Seyne à Fabregas.

Le 50e anniversaire du Cross de La seyne – Fabrégas a battu le record de participation avec au départ 911 joggeurs qui ont pris part à la course, au côté de la championne du Monde, Muriel Hurtis.

Il y avait la foule des grands jours dimanche 17 novembre à Fabrégas pour le 50ème cross organisé par le CSMS athlétisme. Une course d’envergure qui a battu tous les records avec plus de 900 participants, soit 150 de plus que l’an passé avec des parcours adaptés aux plus jeunes (6-7 ans) et aux plus âgés (plus de 70 ans). Une vaste fourmilière où on reconnaissait la centaine d’athlètes seynois dont certains sont montés sur le podium. Un podium étoilé puisqu’on y a retrouvé la championne du Monde du relais 4x100m, Muriel Hurtis, désormais à la retraite, mais qui n’a pas oublié ses années seynoises. Elle s’est s’entraînée durant trois ans au stade Scaglia au côté de Jacques Piasenta. « C’est un réel plaisir de revenir ici où j’ai vécu de beaux moments, même si Jacques ne me ménageait pas (rire), raconte-t-elle. J’ai encore des amis qui vivent à Toulon et son agglomération, et je n’habite pas très loin, à Aix-en-Provence. C’est agréable de constater le nombre impressionnant de participants qui empruntent les magnifiques sentiers de Fabrégas et de Janas. Je cours désormais moi aussi sur des distances plus longues. Mais avant tout pour m’entretenir et non pour la performance (sourire) ». La championne a pris le départ de nombreuses courses, notamment de celle des enfants avant de rejoindre le podium où on a retrouvé le président du club, Jérôme Jousselain, forcément ravi de cette journée anniversaire ensoleillée, accompagné du président du CSMS, Philippe Martinenq, et de Georges Pontet qui se remémoraient les premiers cross. « Nous étions présents lors de la première édition, en 1969. Le cross a été délocalisé sur Janas lorsque le camping municipal a pris de l’ampleur dans les années 80 avant de revenir, il y a une vingtaine d’années, sur Fabrégas. C’est magnifique de constater à quel point il fait toujours recette ».

Sébastien Nicolas. Le Seynois.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !